Comment rencontrer le love en vélo

Ok fille. L’été s’achève, et en croire par Irène qui braille sa vie dehors, le beau temps est peut-être même déjà chose du passé. Alors si tu veux rencontrer quelqu’un, c’est maintenant, go, tu t’actives. Participaction is the word. C’est une question de semaines avant que mini-jupes, vélos et Bixi soient remisés. Et toi, cette année, tu veux pouvoir entendre le son long des violons de l’automne en tandem. Petite poète.

Scoop pour toi, il est possible de joindre l’utile, la bonne conscience et l’agréable, grâce au vélo. Oui, un trois pour un, et 3 pour 1, quant à moi, ça sonne comme une excellente promotion. Avec le vélo. tu peux :

1- Utile : te déplacer et développer un popotin dur comme 3 coups sur une table SANS payer le cours Fesse de fer du centre d’entraînement.
2- Bonne conscience : avoir l’air de t’intéresser à la cause écologique, même si t’es secrètement persuadée que le réchauffement de la planète pourrait  transformer le Québec en climat tropical.
3- Agréable : Rencontrer des monsieurs.

Comment ça marche?

Les pistes cyclables sont pleines de monsieurs qui roulent. Et, ça tombe bien, toi aussi tu veux rouler. Bon dans ton cas on parle surtout de roulage de pelles, mais on s’entend quand même sur un point : tout le monde veut rouler.

First, trouves-toi un vélo. Celui de ton ami, celui que t’as volé à 3 heures du matin en sortant du bar hier, celui que le junkie te vend à la sortie du métro ou, en cas extrême, un Bixi.

Ensuite, choisis toi une bonne piste cyclable. Pas la plus belle, mais la plus efficace pour la situation. Je t’expliques. Si tu choisis celle du canal Lachine, par exemple, tu pourras rouler heureuse, les cheveux au vent dans la brise polluée. Mais tu rouleras tout le temps, en continu. No. Good. Idea. Je te conseille plutôt d’utiliser une piste où il y a abus de feux de circulation. Genre celle de la rue Boyer. Je sais, c’est l’horreur d’être arrêtée à chaque coin de rue, mais penses-y. Arrêter à chaque coin de rue, ça veut aussi dire avoir la chance de parler avec le gars aux mollets de feu qui roule devant toi et que tu ne réussirais jamais à rattraper avec tes pneus mous que tu cherches encore comment gonfler. Tout est là pour engager une conversation. Un gars + une fille  + 1 ou 2 minutes d’attente x 5 ou 6 arrêts. Je l’ai appris en math 536 au secondaire, ça, c’est comme l’équation du succès ma belle. Fait l’aller-retour Ahuntsic – Plateau un après-midi de temps, quelqu’un te parlera, c’est écrit dans l’asphalte.

Quoi surveiller?

Après des kilomètres de route, tu rencontres enfin l’homme de ta vie au feu rouge. Tu souris, il sourit, il a un dix vitesses, tu veux passer en seconde, le soleil danse, la vie chante, l’amour is in the air. Super. Mais comme dans la chanson des B.B. : fais attention. On te l’as déjà dit, l’amour ça rend aveugle, et toi, tout à coup réduite à vivre une excitation de pré-pubère, tu pourrais oublier d’observer des détails d’une importance capitale, les yeux ébahis par tant de beauté accroupie sur un Bixi.

Observation et yeux tout le tour de la tête, voilà la règle de base. Yep, après quelques secondes d’abreuvement dans les yeux de ton nouveau coup de foudre, tu dois lâcher son regard.  Juste quelques secondes, pour faire un visuel rapide de la situation. Ça pourrait te sauver. D’abord, tu regardes en arrière. Si tu vois un siège de bébé, c’est bad. Si tu vois un siège de bébé avec un bébé dedans, c’est très bad. Et si tu vois un siège de bébé avec un bébé dedans qui cri papa puis maman à la fille qui roule juste en arrière, c’est oublies ça.

Le short moulant spécial cycliste peut aussi  t’en dire long sur le long. Mais même si ce que tu vois semble digne du bossu de Notre-Dame, gardes l’esprit froid : veux-tu vraiment passer le reste de tes samedis après-midi avec un gars qui met son vélo à 10 000$ en plein milieu de ton beau salon bien décoré, qui t’emprunte tes rasoirs pour se raser les jambes mieux que toi et qui t’amène monter des côtes de 3 jours dans les Pyrénées pour les vacances? Parce que, tsé, si t’es assez freak pour te promener sur le Plateau le samedi après-midi avec ton kit du Tour de France, ben t’es assez freak pour tout le reste.

Quoi porter?

Si tu te sens téméraire, la jupe est toujours de mise sur un vélo. Le décolleté peut aussi être d’une efficacité redoutable, aussi petit soit-il, considérant que tu dois être penchée pour tenir ton guidon. Si ton rêve secret a toujours été de voir une clique de gars loucher ou prendre le clos en même temps pour toi, tu viens de mettre la victoire dans ton panier d’en avant. Jeune Bombshell.

Important, si tu décides d’y aller pour la  jupe, tu choisis la mini. Oui, pour l’effet Don’t cha wish your girlfriend was hot like me, mais aussi parce qu’une jupe longue qui se prend dans ta roue d’en avant, ça te brise un genou, un outfit et surtout, une crédibilité. Et dernier conseil, t’es peut-être en mission séduction sur ton vélo, mais t’es pas en commando. Comprendre ici : tu. mets. des. sous-vêtements.

Je te laisse sur ce site qui pourra t’inspirer en matière de looks décents:
http://montrealcyclechic.com/

Vas. Enfourches.

Laisser un commentaire


un × 2 =

Petit blogue sur les tendances, la mode, Montréal, les bons plans, les curiosités, les découvertes, ce qu'on aime et ce qu'on déteste.

A lire aussi

Jolie vidéo de la collection printemps/été 2014 de la designer Betina Lou
Jolie vidéo de la collection printemps/été 2014 de la designer Betina Lou


Puces POP : l'édition des Fêtes. On fait des cadeaux!
Puces POP : l’édition des Fêtes. On fait des cadeaux!

Hier soir c’était l’ouverture des PUCES POP : l’occasion pour les Biches de déc


Collection Isabel Marant pour H&M.
Collection Isabel Marant pour H&M.

Hier, c’était le lancement de la collection Isabel Marant pour H&M.  Bon pour tout vous