Comment rencontrer le love au gym


Sérieux. T’es une fille, t’es célibataire et tu vas dans un gym mixte? Je veux dire, le genre de gym où il y a 10 filles pour 80 gars. Et tu penses qu’on va vraiment te croire quand tu dis que tu passes 3 soirs par semaine là-bas pour t’entraîner? Pis lever des poids? Pis  faire semblant de ramer sur place? Fun. Fun. Fun. Comme les Beach Boys. Juste pour t’informer, la semaine passée, j’ai fait un cauchemar de fou. La grosse affaire là, avec  Kaïn, des zombies, du sang et du monde qui mourrait. Et tu sais quoi? Ben, même mon cauchemar avait l’air moins horrible que penser faire 30 minutes de machine elliptique. Convaincs-moi maintenant que tu te présentes là pour mettre en forme autre chose que ton œil et tes 42 fantasmes incluant des hommes musclés.

Si ton premier objectif était l’entraînement, tu serais avec toutes les autres, dans un gym ‘pour madame seulement’. Là où tu peux être en linge mou, en mascara coulé et en gras de bras qui bouge dans un degré d’humiliation modéré. Assumes, t’es là parce que tu veux croquer un monsieur au cardio infatiguable. Ok. Je t’épargne ici les 10 blagues grivoises qui viennent de me passer par la tête.

Quoi porter?

Si tu décides, toi aussi, de tenter ta chance au gym, royaume du muscle et musc, la première chose, c’est d’avoir un outfit décent. T’es dans une chasse à l’homme ma belle, pas dans  une soirée salon-film-de-fille-doudou. Donc, tes beaux pantalons en coton déformé gris 30% et ton t-shirt de Miss Kitty : dedans ton garde-robe. No linge mou. Y’a 80 gars en train de forcer leur vie tout autour. T’as peut-être pas la capacité de forcer autant qu’eux, mais tu peux au moins TE forcer. Penses-y, le monsieur, il veut pas savoir de quoi tu vas avoir l’air quand vous allez habiter ensemble et que tu vas vivre en robe de chambre en ratine 12h par jour. Il veut du rêve. Du rêve. Du rêve. Pis du mascara waterproof à la sueur. No tête de raton-laveur non plus.

Je t’entends là, tel le chant d’une sirène qui se lamente sur un rocher : « Ouais mais là, ça coûte cher s’acheter un beau kit d’entraînement! ».  Du calme, si t’es réaliste, tu pourras facilement trouver une ou même quelques centaines de dollars pour t’acheter un outfit qui tue. Pourquoi réaliste? Parce que comme toute bonne fille naïve qui décide de s’entraîner, tu vas probablement prendre un abonnement d’un an. Et comme toutes bonne fille normale, dans trois semaines t’auras déjà trouvé un minimum de 14 raisons pour plus t’y pointer. Des belles raisons dans le genre : « Ouais, je voudrais, mais tsé, c’est plate avoir les jambes au-dessus de la tête quand t’es menstruée… »

Si t’es réaliste, tu sais que ça va finir exactement comme ça. Alors à la place, tu vas t’inscrire pour 3 mois. Admettons que l’abonnement annuel coûte 399$, et celui de 3 mois, 99$, calcules ça comme tu veux, mais tu viens de te créer un budget de 300$ (que t’aurais dépensé dans le beurre de la bonne conscience) pour t’acheter un outfit d’entraînement de feu. À ce prix là, tu peux même ajouter une belle robe de future première date sur ta liste d’achat. Tellement plus rentable. Je sais, j’aurais dû travailler en finance.

Où aller?

Tu vois plein de monsieur en train de courir dans la vitrine du gym au coin de ta rue? Woh. Tu pars pas en peur. Prends le temps de bien choisir ton gym avant de t’inscrire. Souviens-toi de cette nouvelle phrase célèbre que j’invente à l’instant : le potentiel masculin est toujours un meilleur motivateur que la proximité. Si tu t’entraînes dans un gym de crackheads, rempli de mottés qui t’abordent en criant :  ‘hey tes boules bougent ben quand tu cours’, les chances sont bonnes pour que tu lâches plus vite que dans un gym du centre-ville rempli de beaux jeunes professionnels qui te saluent poliment. Oui, même si le premier gym est construit dans ta cour, crois moi que tu vas faire l’effort d’aller à celui 30 minutes plus loin.  Pour arrêter ton choix, le meilleur truc est de te fier au quartier. Dans le fond, c’est les gens qui habitent le coin qui risque de le fréquenter. À moins que tout le monde soit en train de faire la même chose que toi et d’aller dans le gym d’un autre quartier. Là, disons-le de manière crue et peu léchée, on serait fourré.

Quoi surveiller?

Le hipster : Si ton style de monsieur est le très dans le vent hipster du Mile-End, je t’avertis : sois prête psychologiquement. Parce qu’un hipster sans son cool outfit qui lui donne 30 livres d’attitude, c’est pas mal juste un gars  trop maigre. La première fois, ça peut donner un choc.

Le douchebag : Si le gars est  super cut et bronzé, s’il-te-plait, tu ne t’excites pas trop vite. A moins de t’appeler Athena et faire partie d’Occupation Double. Sorry de te décevoir, mais ton monsieur, c’est pas nécessairement un pompier qui s’est fait des muscles et un tan orangé sur le bord d’un feu en sauvant des vies.  Tu risques de passer tes soirées à parler plus de créatine que de Palestine.

Quoi dire?

1-      Tu spot le gars de ton choix.

2-      Tu t’installes sur la machine à côté de lui. S’il est pas trop imbu de lui-même, il va jeter un coup d’œil pour voir ce qu’il se passe.

3-      Tu en profites pour lui faire un petit sourire. Tsé, le petit sourire classique de salutation. Sinon tu risques d’avoir l’air d’une trop contente qui veut montrer son blanchiment de dent.

4-      Tu retournes dans tes souvenir d’enfance et tu retrouves ce que t’avais appris dans tes cours d’art dramatique au secondaire. Go. Tu actes l’incompréhension devant le fonctionnement de la machine. Mais reste que dans 90% des cas, t’auras même pas besoin de faire  semblant.

5-      Tu t’excuses et tu lui demandes de l’aide.

6-      Tu parles. Tu dis merci. Tu te présentes. Tu fais ce que tu veux, mais tu clenches.

Let’s get physical biche.

Laisser un commentaire


huit − 5 =

Petit blogue sur les tendances, la mode, Montréal, les bons plans, les curiosités, les découvertes, ce qu'on aime et ce qu'on déteste.

A lire aussi

Jolie vidéo de la collection printemps/été 2014 de la designer Betina Lou
Jolie vidéo de la collection printemps/été 2014 de la designer Betina Lou


Puces POP : l'édition des Fêtes. On fait des cadeaux!
Puces POP : l’édition des Fêtes. On fait des cadeaux!

Hier soir c’était l’ouverture des PUCES POP : l’occasion pour les Biches de déc


Collection Isabel Marant pour H&M.
Collection Isabel Marant pour H&M.

Hier, c’était le lancement de la collection Isabel Marant pour H&M.  Bon pour tout vous